Capture d’écran 2022-02-11 à 16.50.12.png
Marjorie_Seignier_Seima_Film-1233831.jpg
Marjorie_Seignier_Seima_Film-1244118.jpg
Marjorie_Seignier_Seima_Film-1244115.jpg

◉ Texte de Marion Vasseur Raluy à l'occasion de l'évènement WAW ! à l'attention des extraterrestres, à Grand Parc à Bordeaux, 2021.

 

WAW !

 

[...] Quand la performance commence, c’est Marianne qui marque son lancement. Les joueurs portent eux aussi une casquette et sont affublés d’un dossard sur lequel est floqué leur nom et prénom : Brad Pitt, Matthew McConaughey ou encore George Clooney rentrent sur le terrain. Point commun de tous ces acteurs : avoir joué des astronautes au cinéma. Marianne rappelle leur date d’entrée dans la ligue, qui pour certains, remonte bien avant la naissance des joueurs eux-mêmes. Lorsque chacun prend position, je comprends rapidement que les règles du jeu vont légèrement différer d’un match habituel en voyant une partie de l’équipe s’allonger par terre. Ceux au sol semblent répondre à des règles incohérentes ou du moins inconnues. Ils crient régulièrement : « MOUCHES… PIGEONS…MOINEAUX... », des mots qui fonctionnent comme un code. 

Pendant que certains s’exclament, l’équipe adverse joue un match « plus classique ». Au bout de quelques minutes, je réalise que les mots correspondent à ce que les joueurs voient dans le ciel. Ils scrutent le monde au-dessus d’eux à la recherche d’une présence stellaire au-delà des habituels habitants du ciel. Ce manège entre les deux équipes : allongé puis debout et debout puis allongé dure tout le long du match. À certains moments d’autres joueurs, auparavant spectateurs, s’intègrent au jeu, endossent un chasuble et deviennent à leur tour acteurs de film ou joueurs du match. Pour clôturer le match, un feu d’artifice éclate et les joueurs applaudissent leur prestation. Une chose est finalement apparue dans le ciel, peut-être est-ce grâce à eux ?
[...]

Au fur et à mesure que j’assiste au match et à la performance, je comprends que le jeu est un prétexte, un prétexte pour s’amuser d’abord, mais aussi pour construire un monde fait de mots étranges et de codes secrets, un monde où l’on se réunit pour invoquer une chose commune entre le plaisir et l’attente. C’est le sentiment que j’en ai tiré tout du moins. Entre le feu d’artifice, les formes volantes et les balles flottant dans le ciel, Marianne Vieulès nous pousse à lever le nez vers le haut du monde pour se demander s’il y a encore des raisons de croire en quelque chose à venir. 

Marjorie_Seignier_Seima_Film-1244089.jpg

Crédits photos Marjorie Seignier